18/10/2013

Pour une Picardie inclusive?

apf, association des paralysés de france, apf picardie, direction régionale picardie, handicapFrançois Chérèque (Inspecteur général des affaires sociales) était à Amiens ce mardi 15 octobre pour rencontrer les acteurs locaux et présenter le plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale. Cette rencontre territoriale, organisée par la Préfecture de région, a rassemblé près de 200 participants parmi lesquels les représentants des associations et organisations œuvrant pour une société plus inclusive et contre toute forme de pauvreté, l'ARS ainsi que les représentants des 3 Conseils Généraux de la région.

Ce plan pluriannuel a été adopté le 21 janvier 2013 par le Gouvernement en réunion de comité interministériel de lutte contre les exclusions et est articulée autour de 3 axes :

  • Réduire les inégalités et prévenir les ruptures
  • Venir en aide et accompagner vers l'insertion
  • Coordonner l'action sociale

Le plan présenté par François Chérèque fait l'objet d'un repérage à partir d'indicateurs mais également d'une approche plus qualitative qui ont d'ores et déjà permis de décliner 61 mesures dans les champs de l'accès aux droits, l'emploi et le travail, le logement et l'hébergement, la santé, la famille et l'enfance, l'inclusion bancaire et le surendettement ou encore la gouvernance des pôles de solidarité. Concrètement, cela devrait se traduire au plan national par des orientations visant à :

  • Créer 150 000 logements sociaux par an
  • Ramener le montant du RSA à 50% du SMIC
  • Construire une solution pour les jeunes non qualifiés de 16 à 25 ans
  • Augmenter le plafond des minima sociaux pour les familles monoparentales
  • Augmenter le plafond de la CMU-C...

Enfin, sur les 61 mesures envisagées, la mission propose d'en retenir 15 prioritaires :

  • La mise en place d'un vaste programme d'accès aux droits
  • L'allongement de la durée moyenne des contrats aidés
  • La création d'une garantie jeunes
  • Produire du logement social et très social
  • Remédier à l'effectivité partielle du DALO
  • Mettre fin à la gestion au "thermomètre" de l'hébergement d'urgence et prioriser l'accès au logement
  • Permettre l'accès à des complémentaires de qualité
  • Dynamiser les structures de soin de proximité
  • Améliorer l'accueil en structures collectives des enfants de moins de 3 ans issus de familles modestes
  • Améliorer l'accès à la restauration scolaire en rendant effectif le principe de non-discrimination
  • Développer un réseau de "points conseil budget"
  • Améliorer la procédure de traitement du surendettement
  • Mieux articuler les différents niveaux de compétence
  • Donner un nouveau souffle aux SIAO
  • Développer sur de larges bases la participation des personnes en situation de pauvreté et de précarité à l'élaboration et au suivi des politiques publiques

Ce plan pluriannuel est déployé sur 5 ans  pour un financement à hauteur de 2,5 milliards d'euros.

Si l’on peut se féliciter de cette dynamique qui vise à répondre aux objectifs européens en matière d’inclusion et qui se construit dans une logique transversale au niveau des politiques publiques et en concertation avec les acteurs de terrain et des politiques de solidarités ; si, par ailleurs, on se réjouit que les problématiques  retenues couvrent largement les domaines de la lutte contre la pauvreté ; on pourra constater que l’ambition d’inclusion ne peut se réduire exclusivement à cela. Il doit également être envisagé, au-delà de la situation économique de la personne, la problématique de l’altérité et de la richesse de la diversité. Enfin, il ne s’agit pas uniquement de corriger des iniquités ou les effets de l’ostracisme mais, pour reprendre les propos de Charles GARDOU[1], de « redéfinir et redonner sens à la vie sociale dans la maison commune, en admettant que chacun est légataire de ce que la société à de plus précieux : que l’humanité est une infinité de configurations de vie et une mosaïque d’étrangetés (…) ; que l’équité et la liberté constituent le ciment d’une communauté humaine. »

C’est cet objectif que s’est fixé le collectif de partenaires qui est à l’origine de l’organisation des premiers Etats Régionaux de l’Inclusion en Picardie qui se sont déroulés le 1° juin 2013. La deuxième édition, prévue le 26 juin 2014 à Amiens, réserve de belles surprises en optant pour un forum ouvert participatif. Il n’y a pas de meilleure façon d’illustrer une ambition qu’en adoptant une forme en conformité avec celle-ci.



[1]Charles GARDOU, La Société inclusive, parlons-en !, éditions Erès, Toulouse, 2012

07/10/2013

Rendez-vous est pris pour l'édition 2014 des Etats Régionaux de l'Inclusion

ERI, états régionaux de l'inclusion, apf, association des paralysés de france, apf picardie, direction régionale picardie, handicapCe matin, le comité d'organisation des États Régionaux de l'Inclusion s'est réuni pour définir les orientations à prendre dans le cadre de la reconduction de ce rendez-vous régional annuel. Les partenaires de la première édition ont de nouveau répondu présent à l'invitation lancée par l'Association des Paralysés de France. Le tour de table s'est même agrandi puisque le comité accueille cette année les Associations Apicadev et Femmes Solidaires.

L'édition 2014 se déroulera du Lundi 23 au Jeudi 26 Juin avec en clôture de la semaine une journée sous forme de forum ouvert participatif qui illustrera dans sa forme l'ambition d'inclusion défendue par le collectif de partenaires. "Ce format original a séduit le comité de pilotage pour sa dynamique inclusive par définition. Dans un forum ouvert participatif, tous les participants parlent d'une voix égale. Élus, professionnels ou citoyens ont la possibilité de composer le programme de la journée en proposant les thèmes qu'ils souhaitent faire figurer au cœur des échanges. C'est un pari que nous faisons pour véhiculer notre vœu d'une société inclusive autant dans le fond que dans la forme donnée à l'événement" explique Dominique Sigoure, directeur régional de l'APF en Picardie.

Rendez-vous du 23 au 26 Juin pour des actions en départements et dans la capitale Picarde. Les États Régionaux de l'Inclusion sont ouverts à tous ceux qui souhaitent apporter une contribution en faveur de l'inclusion.

30/09/2013

ERI : un an au rythme des partenariats

ERI, états régionaux de l'inclusion, apf, association des paralysés de france, apf picardie, direction régionale picardie, handicapDominique Sigoure interviewé dans le cadre d'un article sur les États Régionaux de l'Inclusion en Picardie dans la lettre interne de l'APF.

Découvrez l'article : ERI un an au rythme des partenariats.pdf

28/06/2013

Un colloque pour faire avancer l'inclusion en Picardie

Etats régionaux de l'Inclusion, inclusion, apf, association des paralysés de franceLa première édition des Etats Régionaux de l’Inclusion (ERI) s’est clôturée samedi 1er juin, par un colloque organisé à Amiens. Porté par 40 partenaires issus du tissu associatif, des collectivités ou encore du secteur marchand, cette journée a été placée sous le signe de l’information et de l’ouverture aux échanges et débats.

A l’initiative de cette journée, Dominique Sigoure, directeur régional de l’APF en Picardie a confié que la construction du programme avait pris source dans l’idée de « Relever un défi humain et social collectivement et solidairement et de faire en sorte que la différence ne soit plus un obstacle mais plutôt un vecteur de richesse, de diversité et de développement durable économique, social, culturel. »

Exposés, tables rondes et témoignages ont permis aux picards de prendre connaissance de nombreuses initiatives nées au cœur de leur région et d’exprimer leur point de vue. Pas moins de 180 personnes ont franchi les portes de l’Auberge de Jeunesse d’Amiens qui accueillait la manifestation.

Dans son allocution d'ouverture, Jean-François CORDET, préfet de Picardie, a rappelé que "la République, ce bien commun qui nous rassemble tous, au-delà de toutes nos différences, porte en elle une exigence qui doit tous nous animer au quotidien dans la prise en compte du handicap. (...) Le handicap est tout autant, a-t-il ajouté, dans l'incapacité d'une personne que dans l'environnement inadapté qui la place dans une situation de handicap." Cet environnement inadapté pourvoyeur de situations de handicap trouve parfois un salut dans une idée, une certitude, d’abord portée par un, deux puis plusieurs citoyens ou institutions. Ainsi le programme de suivi scolaire adapté aux enfants intellectuellement précoces et actuellement en phase d’expérimentation au collège Arthur Rimbaud ou encore la promotion de la diversité et l’insertion de jeunes en difficulté au sein d’entreprises picardes ont valeur d’exemples porteurs de succès.

En acceptant d’être marraine de cette première édition des ERI, Barbara Pompili, députée de la Somme et par ailleurs engagée dans de nombreux combats en faveur de l’inclusion, a également témoigné son soutien en faveur du projet associatif soutenu par les équipes.

Un projet en appelle d’autres…

Le collectif de partenaires ayant œuvré à la mise en place du colloque se met d’ores et déjà en action pour continuer à faire vivre le projet ambitieux d’une société plus inclusive et travaille à la création d’un Observatoire régional de l’Inclusion. Dans la lignée des objectifs Européens et nationaux, cet observatoire proposera d’identifier les situations d’exclusion vécue par certains concitoyens, de promouvoir les initiatives régionales en faveur d’une société permettant l’égalité des chances, d’émettre des préconisations au regard des réussites et de toute information à sa disposition et enfin, de faciliter la mise en réseau de partenaires sur la région Picardie. L’Observatoire devrait émerger en 2014, en attendant, c’est dès à présent que démarre la construction des prochains Etats Régionaux de l’Inclusion, dont le comité d'organisation est ouvert à toutes celles et ceux qui le souhaitent.

Accéder à l'intégralité des interventions:01 Juin matin / 01 Juin après-midi.


27/05/2013

Une semaine pour faire avancer l'inclusion en Picardie

 

Etats régionaux de l'Inclusion, inclusion, apf, association des paralysés de franceL’Association des Paralysés de France (APF) lance les Etats Régionaux de I’Inclusion afin de mesurer concrètement la progression de l’inclusion sur le territoire français. Par ce projet, l’association affirme sa volonté de transformation de la société, elle fait le choix d’une approche inclusive pour toutes les situations de handicap et s’engage à s’impliquer activement dans sa mise en place en revendiquant notamment le respect des droits fondamentaux, une accessibilité et une conception universelles et le développement d’une offre de services au plus près des personnes.

Avec le concours de 40 partenaires locaux et régionaux, l’APF organise du 28 mai au 1er juin la première édition des Etats Régionaux de l’Inclusion en Picardie.

Inégalités Hommes/Femmes, discrimations liées à l’origine, à l’âge ou encore au handicap, le collectif de partenaires s’est réuni autour d’un projet inédit : faire avancer l’inclusion sociale sur le terrain en valorisant les initiatives citoyennes et en proposant des pistes concrètes pour faire évoluer le regard porté sur les citoyens concernés par des situations d’exclusion.

 Du 28 au 31 mai, des actions de sensibilisation ouvertes au public seront organisées quotidiennement dans les 3 départements Picards. En clôture de la semaine, un colloque se déroulera samedi 1er Juin à partir de 9h à l’Auberge de Jeunesse d’Amiens. A travers cinq volets, la scolarisation, l’emploi et la formation, l’habitat, l’accès à la santé et l’accès aux loisirs et à la culture, seront mises en exergue des inégalités d’accès aux éléments constitutifs de la vie quotidienne mais également soulignés les succès et les efforts réalisés par les acteurs publics et privés en faveur de l’inclusion.

L’édition des Etats Régionaux de l’Inclusion devrait être renouvelée annuellement durant au moins les cinq prochaines années.

Pour mesurer régulièrement le chemin parcouru en matière d’inclusion et proposer des axes de travail aux institutions et citoyens qui souhaitent participer à la construction d’une société pour tous, le collectif de partenaires prévoit de créer un Observatoire régional de l’inclusion.

Programme des animations du 28 au 31 mai.

Programme du colloque du 1er juin.